Bryomonitoring Canada

Comment

Récolter et emballer : Échantillonnage de votre mousse

Une fois que vous avez trouvé la bonne mousse, il est temps de l’échantillonner. Les méthodes suivantes sont basées sur le manuel 2020 de l’ICP Vegetation Moss Survey.

Matériel et équipement

Vous aurez besoin de : Si vous avez demandé qu’un kit vous soit envoyé par la poste lorsque vous avez sélectionné une zone à échantillonner, vous devriez avoir reçu des sacs à lunch en papier brun, des gants, des feuilles de terrain et des guides d’identification avec une enveloppe de retour jointe. Si vous faites votre propre kit, assurez-vous de consulter notre guide pour faire votre propre kit. Lors de l’échantillonnage, suivez toujours les règles sanitaires en lien avec la Covid-19 en vigueur dans votre province ou territoire.

Caractéristiques du site

Si vous vous portez volontaire pour échantillonner plus d’un site à l’intérieur d’une grille, essayez de faire en sorte que les sites soient distants d’au moins 20 km les uns des autres afin d’obtenir une bonne distribution spatiale dans chaque zone. À chaque endroit, vous devrez échantillonner la mousse dans une zone d’environ 50 x 50 m et enregistrer vos coordonnées à partir du centre de la parcelle. Essayez d’échantillonner les pousses de mousse à partir d’au moins 5 points différents dans cette parcelle de 50 x 50 m, afin d’obtenir la meilleure représentation de l’ensemble de la zone. Prélevez des échantillons dans des zones naturelles non urbaines, comme des prairies ou des forêts. Nos mousses se trouvent également dans des zones qui ont été perturbées mais qui sont en voie de rétablissement, comme les zones précédemment coupées, les anciens champs de pâturage et les anciens chemins d’accès. Sélectionnez des mousses qui sont à plus de 3 m de du couvert (branches) de tout arbre. Cela signifie que si vous échantillonnez dans une zone forestière, vous le ferez dans des ouvertures ou des clairières de la forêt. Évitez d’échantillonner sous les arbustes, dans les zones d’eau courante (p. ex. rivières, ruisseaux), dans les zones humides (p. ex. marécages ou tourbières) et près des routes. Veuillez échantillonner à au moins 300 m des autoroutes, des villages et des industries (y compris l’agriculture industrielle) et à au moins 100 m des petites routes et des maisons. Si vous avez accédé à votre parcelle à partir d’un sentier de randonnée, veuillez prélever des échantillons bien à l’écart du sentier (50 m) afin d’éviter les contaminants potentiels provenant des autres randonneurs ou de leurs animaux domestiques ! Veuillez respecter la réglementation Covid-19 en vigueur dans votre province ou territoire lors du choix de votre site d’échantillonnage.

Échantillonnage sur le terrain

Remarque : Vous pouvez échantillonner l’une ou l’autre des espèces ou les deux si elles sont présentes (hylocomie brillante et pleurozie dorée), mais veuillez les mettre dans des sacs distincts !
  • Remplissez la feuille de terrain à l’aide d’un crayon
  • Repérez au moins 5 patchs de mousses dans votre zone d’environ 50 x 50 m
  • Notez les coordonnées du centre de votre zone sur votre feuille de terrain
  • Préparez le sac en papier brun en utilisant un marqueur pour y inscrire le nom de la grille, les coordonnées, votre nom et la date
  • En portant des gants, ouvrez le sac en papier
  • Prélevez une mousse à la base d’une tige
  • • Enlevez tous les débris (litière, terre, etc.) de la mousse, puis retirez les sections inférieures brunes/noires de la mousse. Un truc pour récolter de bons échantillons : pensez PROPRE ET VERT !
  • • Placez l’échantillon de mousse dans le sac à lunch en papier
  • • Continuez à prélever des échantillons de mousse jusqu’à ce que le sac en papier soit à moitié plein, en veillant à ce que tous les échantillons de mousse soient prélevés dans une zone de 50 x 50 m.

Stockage

Une fois l’échantillonnage terminé, fermez fermement le sac à lunch en papier en roulant le dessus plusieurs fois pour le transporter. Si la mousse prélevée est humide, ouvrez par la suite la partie supérieure du sac en papier pour permettre à la mousse de sécher à l’air libre. Transférez la mousse sèche dans un autre sac en papier sec bien identifié et fermez-le bien. Remarque : Ne conservez pas l’échantillon dans un sac en plastique, tel qu’un Ziploc ! Il est important que l’échantillon puisse sécher immédiatement. La mousse humide peut développer très rapidement des moisissures, qui détruisent l’échantillon. Même si la mousse semble sèche, le fait de la conserver dans un sac ou un récipient en plastique peut entraîner le développement de moisissures. N’oubliez pas de réidentifier le sac ! Conservez le sac en papier à l’abri de la lumière et à température ambiante jusqu’à ce que vous soyez prêt à le placer dans une enveloppe pour le renvoyer par la poste pour le renvoyer par la poste.

Vidéo sur la récolte et l'emballage

Kayla Wilkins montre comment prélever et envoyer votre mousse. Points clés à retenir :
  • Avant de vous rendre sur le terrain, réservez votre zone
  • Remplissez la feuille de terrain, y compris les coordonnées, et identifiez votre sac avant de cueillir
  • Portez des gants
  • Cueillez PROPRE et VERT !
  • Laissez sécher la mousse avant de l’expédier
  • EMBALLAGE : ne mettez que votre échantillon de mousse étiqueté et la feuille de terrain dans l’enveloppe de retour.

C'est un processus en 3 étapes !

Prêt à vous rendre sur le terrain pour prélever des échantillons ? Assurez-vous d’avoir réservé votre terrain et de pouvoir repérer votre mousse ! Merci de vous porter volontaire pour Bryosuveillance Canada !

1

Réservez votre zone

Inscrivez-vous pour prélever un échantillon n’importe où au Canada.

2

Trouvez votre mousse

Recherchez deux espèces de mousse communes. Elles sont faciles à repérer quand on sait comment faire !

3

Récoltez et emballez

Récoltez la mousse et envoyez-nous la pour qu’elle soit analysée dans notre laboratoire.